fbpx

    Grains of Wisdom, l’ode à la femme de Mariama Artiste Française

    Mélangeant une diversité de cultures et différentes influences musicales, la jeune chanteuse Mariama fait son retour avec son nouvel album Love, Sweat and Tears. Après Raindrops, son nouvel extrait Grains of Wisdom témoigne de l’orientation de ce disque produit en collaboration avec Manuel Schlindwein. Le clip de Grains of Wisdom, dédié à sa petite soeur et à toutes les femmes, est coloré et ludique, sublimé par les collages de l’artiste allemande Denyse Kynd. Ils symbolisent tous les fragments de sagesse, de grandeur et de divinité que chacun porte en soi. Découvrez l’interview exclusive de Mariama ci-dessous.

    KODD MAGAZINE: Bonjour Mariama, pourrais-tu nous parlez un peu de toi et de ton parcours ?

    MARIAMA: Olà ! Je suis Mariama, chanteuse, auteur de chansons qui vit entre Cologne et Paris. Je viens de sortir mon album LOVE, SWEAT AND TEARS le 19 octobre, après avoir été en tournée avec la Compagnie du Hanneton dans La Grenouille avait raison, de James Thiérrée. Avant cela j’ai sortie l’ep Moments Like These et l’album The Easy Way Out. Mes chansons sont une éternelle recherche. Souvent je les rêve. Mon travail est de rester fidèle à l’inspiration qui s’impose à moi.

    KM: Comment ton nouvel album « Love, Sweat and Tears » est-il né ?

    M: LOVE, SWEAT AND TEARS est un album pour lequel j’ai pris tout le temps qu’il me fallait pour le produire. Je l’ai réalisé avec Manu Schlindwein en temps que co-réalisateur qui est un ami de longue date et un excellent ingénieur son et musicien. Nous sommes sur la même longueur d’ondes sur les questions de style et de son. Il a vite compris ma vision et m’a aidé à lui donner réalité en accompagnant le processus des première maquettes jusqu’au mixage.

    KM: Dans ton premier album « Moments Like This » tu semblais plus intime tandis que dans « Love, Sweat and Tears » tu as l’air plus épanouie ?

    M: Certainement. Je suis toujours en évolution, et avec cet album, j’ai osé me mettre à la réalisation. Il me ressemble donc encore plus que tout ce que j’ai fait auparavant. En fait, mon tout premier album était The Easy Way Out. L’Ep Moments Like These  était censé être une petite respiration entre deux albums studio. On l’a fait en conditions de live. Ce n’était pas une véritable production d’album, mais des moments musicaux enregistrés.

    KM: Quelques mots sur le single « Grains of Wisdom » ?

    M: C’est une dédicace. D’abord à ma petite soeur et ensuite à toutes les femmes. C’est un encouragement à faire confiance, à croire à la sagesse et à explorer ce vaste potentiel qui est en nous, à ne pas faire de compromis, ne pas se rabaisser par peur que que la personne que nous sommes réellement puisse déplaire.

    KM: Par ailleurs, quel secret se cache derrière ce clip ?

    M: Si on révèle un secret ce n’est plus un secret. C’est le premier clip dont j’ai aussi fait la direction artistique. C’était une bonne expérience. On l’a réalisé avec Peoplegrapher de Düsseldorf en Allemagne, le reste de l’équipe sont des très bons amis : les collages viennent de Denise Kynd qui a aussi aidé à développer tout le concept avec Mara Infatado (Make-up, d.a.) et moi. CHANG13° nous a aidé pour le stylisme et nous a présenté la danseuse Nora Henes. C’était une histoire de famille et des collaborations très fluides.

    KM: Quelles sont tes influences musicales ?

    M: Un peu tout ce qu’on entend dans ma musique. Folk, soul, pop, reggae, mais la liste ne s’arrête pas là. J’écoute la musique par coups de cœur et non par genre. Quand j’écris je ne pense pas aux influences, je pense à l’authentique expression d’une pensée, une expérience ou un sentiment.

    KM: Quelle est la suite de ton aventure ?

    M: La  scène. J’ai hâte de faire des concerts en groupe. On va jouer au Café de la danse le 21 novembre. Avant ça, je joue en Allemagne et au Brésil. J’ai plein de projets et d’idées pour l’année prochaine, mais surtout je veux aller au-delà de ce que raconte l’album avec les concerts qu’on fera.

    KM: Un dernier mot ? Merci pour les réponses !

    M: Un dernier mot pour ceux qui se demandent pourquoi j’ai choisi ce titre. Bon d’abord je ne l’ai pas choisi, il m’a choisie. Et ensuite je l’ai compris. L’amour devrait commencer par la relation que nous avons avec nous-mêmes. C’est la base. Mais parfois, établir une base saine nous demande pas mal de travail et quelques réalisations douloureuses…sueur et larmes. Je vous en raconterai beaucoup plus sur scène. Merci pour l’interview.

    Propos recueillis par Angela Anz

    Read the English version

    Partagez cet article

    + de vidéos

    Tapez ici votre recherche et appuyez sur Entrée.